UDI sobre el Renacimiento para 2º ESO Plurilingüe.
Materias implicadas: L2 Francés, L3 Inglés, CCSS y Música en L2 y Matemáticas y CCNN en L3.





REPÈRES CULTURELS
LES GRANDS COURANTS ARTISTIQUES: LA RENAISSANCE
UDI: LA RENAISSANCE
plan_châteaux_de_la_Loire.jpg



FRANÇAIS L2


Tras la introducción del tema con las referencias culturales, una vez que los alumnos conozcan el marco histórico y las corrientes artísticas de esta época, en clase de francés se harán dos lecturas. La primera será la biografía de Louise Labé, la belle cordelière, poetisa de Lyon, ciudad con la que hacemos un intercambio escolar y que los alumnos deben conocer. La segunda actividad será la lectura de un poema de Ronsard, le Prince des poètes et le poète des princes, de corte petrarquista. Esto nos permitirá abordar los temas del amor, la muerte, el paso del tiempo, el tópico del College virgo rosae y del Carpe diem además de repasar o ampliar las conceptos de platonicismo, humanismo, heliocentrismo entre otros.


Après l'étude de la Renaissance dans les cours d'Histoire-géo les élèves regarderont le diaporama du château de Chenonceau qu'ils trouveront télécharger sur leurs ordinateurs portables à partir du wiki bilingue: teresacanobilfran.wikispaces.com (menu “Culture et Civilisation” 8. Arts: Architecture). Cette activité servira de point de départ pour lire après, toujours dans le cours de français la page 122 du manuel Civilisation progressive du français, niveau intermédiaire. Clé International. Puis, ils feront les questions de la page 123 pour mieux cerner ce courant.
Grâce à ces idées sur le contexte historique et culturel du XVIe siècles ils pourront lire et analyser les poèmes de Ronsard et la biographie de Louise Labé proposés dans l'atelier de lecture en français qu'ils feront parallèlement au cours de musique de la Renaissance.
Finalement on proposera aux élèves de faire une mise en scène de l'amour pétrarquiste à partir de poèmes lus avec comme fond musical une pièce de la Renaissance de leur choix.


Biographie de Louise Labé, la Belle Cordière

0000022367-Louise-labe11.jpg


Clique sur ce lien pour découvrir l'écrivaine lyonnaise de la Renaissance et puis réponds aux questions.

[[http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Labé|http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Lab%C3%A9]]

Vie et œuvre

La belle cordière

Son père, Pierre Charly, apprenti cordier, avait épousé (vers 1493) en premières noces la veuve d'un cordier prospère, Jacques Humbert dit Labé ou L'Abbé. Pour assurer sa présence dans cette profession, il reprit pour lui-même le surnom du premier mari de sa femme et se fit appeler Pierre Labé.

Femme de lettres.

À la mort de sa femme, Pierre Charly, alias Pierre Labé, se remaria, et c'est de ce mariage que naîtra Louise Labé. Celle-ci reprendra également le pseudonyme de son père et sera surnommée La Belle Cordière en raison du métier de son père, puis de son mari. Elle était la femme d'Ennemond Perin, riche marchand de cordes, qui possédait plusieurs maisons à __Lyon__. Elle trouva dans la fortune de son mari un moyen de satisfaire sa passion pour les lettres. Dans un temps où les livres étaient rares et précieux, elle eut une bibliothèque composée des meilleurs ouvrages grecs, latins, italiens, espagnols et français.
Elle possédait des jardins spacieux près de la __place Bellecour__ où elle pratiquait l'__équitation__, sans toutefois monter son cheval en __amazone__.
Avec __Maurice Scève__ et __Pernette du Guillet__, Louise Labé appartient au groupe dit « __école lyonnaise__ », bien que ces poètes n'aient jamais constitué une école au sens où __la Pléiade__ en était une. La lecture de ses œuvres confirme qu'elle a collaboré avec ses contemporains, notamment __Olivier de Magny__ et __Jacques Peletier du Mans__, autour de l'atelier de l'imprimeur __Jean de Tournes__.
Elle écrit des poèmes à une époque où la production poétique est intense. La poésie française se donne alors des bases théoriques avec __Du Bellay__ (Défense et illustration de la langue française, 1549) et se met en place avec __Ronsard__, Olivier de Magny, __Pontus de Tyard__, et d'autres, suivant le modèle de __Pétrarque__ et d'auteurs anciens tels que __Catulle__ et __Horace__, ou contre eux. Chez Louise Labé, on remarque l'influence d'__Ovide__, qu'elle connaît bien, qu'il s'agisse des //__Métamorphoses__// ou des œuvres élégiaques. En particulier, ses élégies paraissent influencées par les //__Héroïdes__//.
Sa culture est aussi celle de la Renaissance italienne. Le Débat semble influencé en partie par la reconnaissance de la folie telle qu'elle apparaît dans l'Éloge de la Folie d'__Érasme__ ; elle récrit à sa manière, comme beaucoup de ses contemporains, l'un des plus célèbres sonnets de Pétrarque, celui dont l'incipit est Solo e pensoso.
Elle prend vigoureusement position contre la façon dont __Jean de Meung__ achève __le travail interrompu__ de son prédécesseur __Guillaume de Lorris__, en passant d'un récit mythique et symbolique à des descriptions bien plus terre à terre, et même sensiblement misogynes. Ce sera en pure perte : le Roman de la rose connaîtra un succès considérable.
L'œuvre de Louise Labé, très mince en volume (662 vers), se compose d'un Débat de Folie et d'Amour (dans lequel __Jean de La Fontaine__ a trouvé le sujet de l'une de ses fables), de trois //__Élégies__// et de vingt-quatre __sonnets__, lesquels expriment les tourments féminins de la passion.

Imposture poétique



On ne connaît que très peu d'éléments de sa vie. Ceux que l'on peut lire sont parfois le fruit de l'imagination des critiques à partir de ses écrits : Louise Labé chevalier, Louise Labé lesbienne, Louise Labé lyonnaise, Louise Labé prostituée, etc. Certains spécialistes du __XVI____e__ siècle avancent une thèse audacieuse : Louise Labé ne serait qu'une fiction élaborée par un groupe de poètes autour de __Maurice Scève__ (le nom de Louise Labé viendrait du surnom d'une prostituée lyonnaise « La Belle Louise »). L'ouvrage de l'universitaire Mireille Huchon cité dans la bibliographie développe cette hypothèse.
Daniel Martin a cherché à réfuter cette hypothèse dans son article « Louise Labé est-elle une créature de papier ? ». Alors que M. Huchon affirme que, dans le portrait de //__Pierre Woeiriot__//, la présence d'une petite Méduse assimile Louise Labé à la créature mythologique (ce qui ne va pas de soi), on ne saurait en déduire que la décrire ainsi est « dévalorisant, à coup sûr ». « Le mythe de Méduse, prototype de la cruauté féminine, est souvent utilisé par les poètes pétrarquistes [...] depuis __Pétrarque__. __Ronsard__ cherche-t-il à dévaloriser Cassandre dans les sonnets 8 et 31 des Amours ? » (p. 10) Daniel Martin conteste que le retrait de __Jacques Peletier__ des Escriz dénonce une supercherie. Il fait remarquer (p. 27) qu'il « collaborait avec __Jean de Tournes__ : il était aux premières loges pour avoir connaissance d'un projet aussi hardi de mystification ! Comment aurait-il pu ignorer une supercherie dont on nous dit par ailleurs que tout le monde en était informé ? » Il fait en outre remarquer que, dans ses Opuscules, il publie un texte à la louange de Louise Labé. On trouvera dans cet article d'autres arguments (Les témoignages de Rubys et de Paradin ; le rôle de Maurice Scève).
Aucun des arguments avancés n'emporte une conviction absolue. La thèse de Mireille Huchon en faveur de l'inexistence de Louise Labé a reçu l'approbation de __Marc Fumaroli__. Que la question de l'existence du poète soit seulement posée est un signe non douteux de la fascination qu'exerce encore aujourd'hui la figure abstraite et féminine (mais comment savoir ?) de Louise Labé. Les uns croient tenir le fil de sa biographie, les autres la veulent toute idéale.

Œuvres

Questions:
  1. Où et quand est née Louise Labé?
  2. Pourquoi on l'appelait «la Belle Cordière»?
  3. Quelle était sa passion? En quoi se matérialise-t-elle, cette passion?
  4. Quelle autre activité faisait-elle?
  5. Quels autres poètes a-t-elle côtoyé dans «l'école lyonnaise»?
  6. Quels poètes ou quelles œuvres de l'Antiquité ont influencé son style?
  7. Cite deux de ses œuvres?
  8. Quel sujet présentent ses sonnets?
  9. Que pense Mireille Huchon de cette poète du XVIe siècle?

Ronsard, Prince des poètes et poète des princes
Poésie de la Renaissance
ronsard.jpg




Lecture et analyse de deux poèmes de Pierre de Ronsard.



Poème 1: Mignonne, allons voir si la rose.


A Cassandre
Mignonne, allons voir si la........ Qui ce matin avait éclose Sa robe de pourpre au …................, A point perdu cette vêprée Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au votre pareil.
Las! voyez comme en peu d’espace, Mignonne, elle a dessus la place Las! las ses beautés laissé choir ! Ô vraiment marâtre ................., Puis qu’une telle …........ ne dure Que du matin jusqu'au soir !
Donc, si vous me croyez,.................., Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre ….................: Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre …...................
Pierre de Ronsard, Les Odes, 1552


  1. Voici les mots manquants du poème, essaie de retrouver leur place en t'aidant de la rime:
NATURE-JEUNESSE-ROSE-BEAUTÉ-MIGNONNE-FLEUR-SOLEIL


  1. Comment s'appelle la jeune de 13 ans, fille d'un banquier italien, et amour platonique de Ronsard, à qui est dédié le poème?
  2. Quels sont les principaux thèmes du poème? Justifie ta réponse avec des éléments du texte.


Poème 2: //Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie//.
Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : «Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle!»
Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle, Déjà sous le labeur à demi sommeillant, Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant, Bénissant votre nom de louange immortelle.
Je serais sous la terre, et, fantôme sans os, Par les ombres myrteux je prendrai mon repos;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,
Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain: Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.
Pierre de Ronsard,Sonnets pour Hélène, 1578


  1. Un sonnet est un type de poème de 4 strophes: 2 quatrains et 2 tercets avec des vers alexandrins (14 syllabes). Décris les rimes en utilisant une lettre par terminaison: A-B-....A/....-.....-....B/C-...-..../....-...-....

  2. Note des mots ou expressions exprimant:
LA VIEILLESSE:................................................................................
LA MORT:........................................................................................


Poèmes 1 et 2:


  1. Le Carpe Diem et le Collegue Virgo Rosae sont des poncifs de la poésie d'inspiration pétrarquiste. Souligne les vers où l'on retrouve ces idées.

  2. Traduis les titres des deux poèmes en français contemporain et familier ou en argot.

  3. Par petits groupes mettez en scène le poème. Choisissez une musique de la Renaissance. Veuillez à respecter le cadre et les deux moments présentés: celui de la jeunesse et celui de la vieillesse.





CORRIGÉ POUR LE PROF_

Origine du poème «Mignonne»:
En avril 1545, dans une fête à la Cour de Blois, Ronsard rencontre Cassandre Salviati, fille d’un banquier italien. Ronsard a 20 ans et Cassandre en a 13. Le lendemain, elle quitte la Cour et Ronsard en garde un beau souvenir. Il ne cessera ensuite de proclamer dans ses œuvres son amour platonique pour elle. Ce poème reste original par sa vivacité et l’image de l’amour qu’il donne.

Pierre de Ronsard (1524-1585): «Prince des poètes et poète des princes». Adepte de l’épicurisme, c’est un des poètes majeurs de la littérature poétique de la Renaissance. Son œuvre touche à la poésie engagée et «officielle» dans le contexte des guerres de religions avec les Hymnes et les Discours (1555-1564), l’épopée avecLa Franciade(1572) ou à la poésielyrique avec les recueils desOdes(1550-1552) et des Amours (Les Amours de Cassandre, 1552 -Les Amours de Marie, 1555 -Sonnets pour Hélène, 1578). Il fait partie du mouvement de poètes, avec Joachim du Bellay, appelé la Pléiade.


__Mignonne, allons voir si la rose__
A Cassandre
Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait éclose Sa robe de pourpre au Soleil, A point perdu cette vesprée Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au votre pareil.

Las! voyez comme en peu d’espace, Mignonne, elle a dessus la place Las! las ses beautés laissé choir ! Ô vraiment marâtre Nature, Puis qu’une telle fleur ne dure Que du matin jusqu'au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à ceste fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

Pierre de Ronsard, Les Odes, 1552
THÈMES: AMOUR, MORT, CARPE DIEM

__Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie__


Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : « Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! »
Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle, Déjà sous le labeur à demi sommeillant, Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant, Bénissant votre nom de louange immortelle.
Je serais sous la terre, et, fantôme sans os, Par les ombres myrteux je prendrai mon repos; Vous serez au foyer une vieille accroupie,
Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain: Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.
Pierre de Ronsard,Sonnets pour Hélène, 1578
THÈMES: BEAUTÉ, NATURE, CARPE DIEM























Ronsard, le Roi des poètes et le poète des rois





Lecture et analyse deux poèmes de Pierre de Ronsard.



Poème 1: Mignonne allons voir si la rose.


A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait éclose Sa robe de pourpre au Soleil, A point perdu cette vêprée Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au votre pareil.

Las! voyez comme en peu d’espace, Mignonne, elle a dessus la place Las! las ses beautés laissé choir ! Ô vraiment marâtre Nature, Puis qu’une telle fleur ne dure Que du matin jusqu'au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse: Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

Pierre de Ronsard, Les Odes, 1552


  1. Voici les mots manquants du poème, essaie de retrouver leur place en t'aidant de la rime:
    NATURE-JEUNESSE-ROSE-BEAUTÉ-MIGNONNE-FLEUR-SOLEIL
  2. Comment s'appelle jeune de 13 ans, fille d'un banquier italien, amour platonique de Ronsard est dédicacé le poème?
  3. Quels sont les principaux thèmes du poème? Justifie ta réponse avec des éléments du texte.


Poème 2: //__Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie__//.

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : « Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! »
Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle, Déjà sous le labeur à demi sommeillant, Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant, Bénissant votre nom de louange immortelle.
Je serais sous la terre, et, fantôme sans os, Par les ombres myrteux je prendrai mon repos; Vous serez au foyer une vieille accroupie,
Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain: Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.
Pierre de Ronsard,Sonnets pour Hélène, 1578


  1. Un sonnet est un type de poème de 4 strophes: 2 quatrains et 2 tercets avec de vers alexandrins (14 syllabes). Décris sa rime en utilisant une lettre par terminaison: A-B-....A/....-.....-....B/C-...-..../....-...-....
  2. Note des mots ou expressions exprimant:
    LA VIEILLESSE:................................................................................
    LA MORT:........................................................................................


Poèmes 1 et 2:

  1. Le Carpe Diem et le Collegue Virgo Rosae ce sont des lieux commums/topoi de la poésie d'inspiration pétrarquiste. Souligne des vers où l'on retrouve ces idées.
  2. Traduis les titres des deux poèmes en français contemporain et familier.